HAL/LO – Valorisation sur HAL de la production des laboratoires dans l’environnement de la science ouverte

Le projet est constitué autour de trois enjeux principaux, à savoir les stratégies de valorisation de la production scientifique des laboratoires de recherche, le développement de nouveaux modes d’évaluation de la production des laboratoires dans le cadre de la science ouverte, et la place des collections de laboratoires dans HAL. L’évolution des dispositifs de l’open access met généralement en avant les établissements et organismes (portails et archives institutionnels etc.) ; or, le projet HAL/LO s’intéresse aux unités sur le terrain, c’est-à-dire aux laboratoires, comme acteurs-clés de l’activité scientifique, porteurs de projets de recherche et objets de l’évaluation par le HCERES. Comment font-ils pour gérer et valoriser leurs productions scientifiques sur HAL ? Quel est l’intérêt et le potentiel de HAL pour les laboratoires ? L’étude sera menée à partir d’un échantillon représentatif de laboratoires de recherche (EA, UMR) dans les dix universités participant au programme des initiatives d’excellence (IDEX), sur l’ensemble des disciplines STM et SHS (avec des vacations de recherche). Les objectifs et résultats attendus sont :

  1. Cartographie des collections de laboratoires : types de documents, degré d’ouverture (part des dépôts avec plein texte), données de recherche ; par disciplines et établissements.
  2. Analyse stratégique (SWOT) du développement de ces collections : identification des facteurs favorables et des verrous dans les laboratoires et liés au contexte.
  3. Identification de stratégies institutionnelles pour la valorisation de la production scientifique des laboratoires, dans le contexte de la science ouverte.
  4. Scénarios du futur développement des collections sur HAL.
  5. En fonction des autorisations et accès, le projet analysera également l’usage des collections (consultations, téléchargements) et, à partir des métadonnées, l’internationalité des collections et les réseaux de collaboration.

 

Membres du projet

Université de Lille, GERiiCO : Stéphane Chaudiron, Amel Fraisse, Bernard Jacquemin, Eric Kergosien, Hélène Prost, Joachim Schöpfel (porteur du projet) ; Université Rennes 2, URFIST Bretagne Pays de La Loire : Marie-Laure Malingre, Florence Thiault ; CNRS, CCSD Christine Berthault

2 comments

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *